Les personnels et intervenants à l’hôpital

Le personnel hospitalier : acteur et témoins

L’association Aladin a été créée à l’initiative du personnel hospitalier. Confidents au quotidien, témoins sensibles des traumatismes de certains soins lourds, le personnel hospitalier est notre vrai relais pour déceler au quotidien les besoins en équipement, ou les actions qui apporteraient de véritables améliorations dans les conditions de séjours des enfants.

Madame Christine Pétrini, ancienne présidente de l’association Aladin et membre du personnel soignant de l’hôpital des enfants, a pu constater des bienfaits des actions envers les familles et les enfants, suite à la création d’un parc en neuro-pédiatrie (6C) en 2007.

Le service neuro-pédiatrique de l’Hôpital des Enfants a été à l’origine du projet de création du parc suscité, il nous a également suggéré l’équipement de transats pour les tous petits et de matériel d’activité.

Les puéricultrices et les aides puéricultrices font part de leur ressenti quant à leur expérience auprès des enfants, parfois dynamisés par la formulation, l’imagination d’un futur rêve ou le récit d’un rêve réalisé.

Le professeur Perel connaît bien la portée des actions de l’association Aladin et en constate tous les bienfaits au quotidien. Médecin référent à l’hôpital des enfants, il nous témoigne régulièrement de l’importance de la réalisation des rêves dans le parcours de soin de l’enfant et son chemin vers la guérison.

Les intervenants à l’hôpital

L’association Aladin a été créée à l’initiative du personnel soignant qui connaît toute l’importance de faire venir des intervenants extérieurs à l’hôpital.

Aladin et l’hôpital travaillent de concert pour alléger, un peu, les traitements et les interventions qui peuvent être lourds en essayant de faire rentrer le rire, l’apaisement, la magie et le rêve dans les services.

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de séjour à l’hôpital, Aladin a permis d’obtenir la pérennisation du contrat d’une socio-esthéticienne.

Ils nous disent...

« Les traitements sont là pour soigner mais le rire, la complicité, ou le rêve peuvent rendre ces traitements un peu moins lourds et plus acceptables »

personnel-intervenant-hopital